Stade Malherbe Caen Féminin : site officiel du club de foot de Caen - footeo

Un Centre d’entraînement universitaire féminin voit le jour sous l’impulsion du SM Caen

7 décembre 2019 - 12:30

Article repris du site https://actu.fr/

Le Stade Malherbe Caen, l’université de Caen et la Ligue de football de Normandie ont signé une convention CESU (Centre d’entraînement sportif universitaire) en marge de la rencontre opposant le SM Caen à l’AS Nancy-Lorraine, lundi 2 décembre 2019. Ce partenariat permet à 28 jeunes filles, licenciées dans un club et inscrites à l’université de Caen, de bénéficier chaque jeudi midi d’un créneau d’entraînement animé par Anaïs Bounouar, l’entraîneure des féminines du SMC.

« Le projet est né dès septembre 2018. Il a tout de suite été englobé dans les réflexions autour de la section féminine. On savait que la majorité des arrivantes allaient être étudiantes. »

Huit Malherbistes sont intégrées à cette coopération liant essentiellement Malherbe à l’université. Les autres inscrites – sans sélection cette année, ce qui ne sera sûrement plus le cas à l’avenir – arrivent de sept autres structures normandes. « Pour les étudiantes qui jouent au Stade Malherbe, c’est une obligation, précise Anaïs Bounouar. Les autres ont fait la démarche d’elles-mêmes. C’est notamment utile pour les filles qui viennent de loin et ne peuvent pas s’entraîner dans leur club en semaine. »

Si le foot féminin régional dans son ensemble s’y retrouve, le club phare a tout à gagner de cet échange. « Cela permet d’attirer des étudiantes, notamment étrangères, relève le président Fabrice Clément. On sait que l’université est attractive. » Cette convention complète un parcours qui comporte également un partenariat entre le club et le collège Stephen Hawking, en plus de la section sportive du collège Lechanteur. Fabrice Clément : 

« Ce que nous faisons chez les garçons, en proposant un parcours d’accompagnement dans la scolarité, il nous paraissait essentiel de pouvoir le proposer chez les filles. »

En plus d’animer une séance hebdomadaire, Anaïs Bounouar coachera les équipes universitaires en compétition. « On va jouer le jeu, les filles en ont envie, dit-elle. On fera en sorte de bien représenter l’université. » Première étape : sortir par le haut des quatre matchs qualificatifs pour les championnats de France de foot à 11. Deux autres équipes seront alignées en foot à 8 et futsal. Le football, pour l’instant dans un cadre uniquement féminin, est la sixième discipline à disposer de son centre d’entraînement à Caen. 

Commentaires